3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

09 septembre 2008

Des merveilles...

A ceux qui préparent une expatriation au Japon et s'inquiètent de manquer en pain, viennoiseries et gâteaux, assurement je vous le dis : pas de panique ! Ces aliments ne font certes pas partie du régime traditionnel japonais, mais ils se sont particulierement bien acclimates a la vie moderne nippone. En termes de pain, les japonais consomment principalement du pain de mie, vendu par sachets de 4, 6, 8 et parfois 10 tranches. Ils aiment leur pain de mie frais et épais. Nous achetons chaque jour un sachet de 8 tranches au combini ou au supermarché, qui convient pour le petit déjeuner et les petites faims en mi journée. On trouve aussi des boulangeries, évidemment le plus souvent a consonance française, et en particulier des chaines comme Kobeya Kitchen, ou encore Vie de France. Dans certaines, il y a une bonne variété de pains, avec des spécialités de toute l'Europe. Cependant, la baguette y est souvent trop cuite a notre gout, et manque de saveur. Il faut préciser qu'a Paris nous étions a deux pas d'une tres bonne boulangerie dont la retrodor était un délice qui se mangeait nature. En parlant de retrodor, vous en trouverez chez Viron, en face du grand magasin Tokyu a Shibuya (attention, pas celui dans la station de train, l'autre a une centaine de mètres)... mais lorsque j'en ai acheté, je l'ai trouvée trop cuite. Cote viennoiserie, on trouve très facilement croissants et pains au chocolat, parfois du pain au raisin, quelques bonnes brioches. A cote de cela, vous verrez aussi des beignets a l'américaine (avec la couche de chocolat qui va bien) fourre a la crème, mais aussi des brioches et pains agrémentés de jambon, saucisse, porc pane, fromage. Le petit déjeuner traditionnel japonais étant sale, l'interprétation occidentale l'est aussi. Et d'ailleurs certains de ses pains sales valent la peine d'êtres goutes, comme le pain aux edamames (un petit pain rond avec des points verts). En fait, même dans mon quartier recule, je trouve de la boulange correcte sans être renversante. Les Japonais savent reproduire les fondamentaux d'une recette. Il manque peut etre la parisienne touch...
Cote pâtisseries (a l'occidentale), j'en trouve moins facilement : il me faut aller a Futako Tamagawa, a l'étage alimentation (sous sol), ou bien en centre ville... enfin c'est ce que je faisais jusqu'à la semaine dernière. Comme nous sommes perpétuellement au régime et qu'en plus nous privilégions les douceurs japonaises, nous n'avons pas encore fait suffisamment de tests pour avoir une opinion tranchée. Apparemment le mega hit en termes de patisserie est le Mont Blanc (meringue et creme de marrons) et toutes les patisseries avec une sorte de crème présentée en spaghettis, comme ci dessous :

CIMG3497

Relativement moins sucrées qu'en Europe, ces douceurs sont avant toute chose un plaisir pour les yeux. Le soin apporte a la présentation est infini ! Et lorsque vous achetez votre gâteau a emporter on vous l'emballera avec soin, parfois dans une boite de polystyrène et avec un sachet de glace pour le maintenir au froid. Les pâtisseries que nous avons eu l'occasion de gouter étaient toutes très réussies, très fines. Cependant, la encore il leur manquent une parisienne touch, un je-ne-sais-quoi... elles me semblent toujours un peu aseptisées...

... Je vous disais que nous avions du mal a en trouver dans notre quartier. En fait j'avais tort : c'est en me promenant du cote de Oyamadai, a une station de Todoroki, que j'ai découvert une pâtisserie dénommée "Au bon vieux temps"... et quelle joie de la découvrir ! voyez plutôt sa vitrine ...

CIMG3512

Non mais regardez moi ça : un vrai Paris-Brest la au milieu, et des pâtisseries comme la bas (dis!). Certes elles font seulement les 2/3 de la taille des pâtisseries françaises, mais elles ont la même gueule. Ca c'est un truc que je n'avais jamais encore vu ici... mais aussi quel choix ! ils avaient tout plein de spécialités régionales, y compris un gâteau des Pyrenees ! (spéciale dédicace a Pistoulette ;o) ) .... et une douceur que je n'ai pas résisté a ramener a la maison, pour une séquence nostalgie...

CIMG3516

Des ganses, des bugnes, des merveilles.... comme les faisait ma bien aimee Mammie... 600 Yens la barquette (3,60 euros) certes, mais elles valaient la peine ! Maintenant nous sauront ou aller pour satisfaire nos envies de douceurs bien françaises. Dommage qu'ils ne fabriquent pas de pain...

CIMG3514Au bon vieux temps, station Oyamadai : au sortir de la station tourner a gauche sur Oyamadai Happy Road, la patisserie se trouve sur le trottoir de droite tout au bout de la rue. Une autre boutique est situee a Nihombashi.

Posté par FloaSingapour à 13:28 - Miam miam ! - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Des ganses, des bugnes, des merveilles....

    ... ou bien encore des "oreillettes" comme les appelle ma mère qui vient de l'Hérault
    Bises, Axelle

    Posté par Axelle, 09 septembre 2008 à 14:14
  • pain grille

    Bonjour,

    Jadis, un boulanger francais installe a Nagoya m'avait dit qu'en ete, a cause de la chaleur, il devait cuire le pain beaucoup plus qu'en hiver. C'etait pour ca que ses baguettes avaient un air crame du plus mauvais effet. J'ai aussi remarque qu'en hiver, le pain reprenait des couleurs moins bazanees. Au fait, je ne me souviens plus de la raison pour laquelle la chaleur nous obligeait a manger du pain grille en ete...

    Posté par Hélène, 09 septembre 2008 à 16:27
  • mmm!!

    un vrai "délice" ce billet

    et le côut du pain???

    biz

    Posté par sego, 09 septembre 2008 à 16:35
  • Un bonheur !

    Whaow !!! He ben dis donc, on est loin d'avoir tout ca a Canton !
    Le Mont Blanc arrive-t-il a la cheville de celui d'Angelina ?

    Posté par Unefilleenchine, 09 septembre 2008 à 18:31
  • Pain très (trop ?) cuit...

    ... à mon avis, ça n'est pas tant à cause de la chaleur mais à cause de l'humidité que les boulangers doivent beaucoup faire cuire le pain au Japon en été (sinon le pain serait tout mou).
    A Paris, les boulangers font d'ailleurs la même chose quand il pleut beaucoup...

    Posté par Axelle, 09 septembre 2008 à 20:08
  • environ 250 a 300 Y

    pour une baguette, soit entre 1,5 et 2 euros. Le pain de mie varie entre 100 et 400 Y les 8 tranches, selon la qualite.
    Cote cuisson, je dois dire que mon homme et moi le preferions deja pas trop cuit a Paris... on souffre un peu !
    Une autre chose dont j'ai oublie de parler est que dans les boulangeries traditionnelles on se sert directement avec une pince et on amene a la caisse. Le truc c'est que les etals ne sont pas aussi fournis qu'en France, quelque part ca donne moins envie !
    Le Mont Blanc ne sera jamais aussi bon que chez Angelina... vu la quantite de japonais a cette adresse parisienne, je pense que c'est de la que vient son succes (en plus ils aiment bcp les douceurs aux marrons )

    Posté par Flo au Japon, 09 septembre 2008 à 20:16
  • patisserie japonaise à paris

    IL me semble qu'à Paris, on pouvait trouver des patisseries japonaises dont une dans le 6ème proche du jardin du luxembourg, si ma mémoire est bonne. À Tokyo trouve-t-on également de la patisserie typiquement japonaise avec des saveurs locales?
    isa

    Posté par isa de montreal, 10 septembre 2008 à 01:10
  • aaaaaaaaaaaah !

    c'était bien le moment de poster un truc comme ça, nan mais tu veux ma mort ou quoi ;o) ??????????

    Posté par Litouli, 10 septembre 2008 à 03:49
  • miam !!

    Bon et bien je saurai où aller quand je viendrai a Tokyo d'ici peu !!!! parce que pdt plusieurs mois ça va me manquer la bouffe française !

    Posté par Emilie, 11 septembre 2008 à 10:12
  • Y a-t-il toujours des bugnes à Au Bon Vieux Temps ?

    Bonjour,
    Habitez-vous toujours à Tokyo et savez-vous si Au bon Vieux Temps fait toujours des bugnes ? C'est loin de chez moi mais j'y ferai bien un détour rien que pour ça
    Merci !

    Posté par Marine, 13 février 2017 à 17:07

Poster un commentaire