3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

03 mars 2008

Shopping around

Comme je le craignais, la crève n'aura épargné personne à la maison... pas même Dorian, pourtant protégé théoriquement par l'allaitement. Du coup, au lieu de me rendre à une rencontre Tokyo Mamans, me voila à retourner chez le médecin : heureusement que la consultation et les médicaments sont gratuits pour les enfants... Comme le premier médecin visité n'avait pas l'air spécialisé en nourrisson, je décide de tenter ma chance chez un autre médecin et je fais tourner le  moteur de recherche en réduisant cependant les critères à un médecin spécialisé en pédiatrie parlant anglais. Finalement, je maîtrise suffisamment cette langue pour m'en accommoder, d'autant que j'ai eu Romane à Londres et que donc le vocabulaire médical ne m'est pas étranger. Je localise donc un cabinet de pédiatrie à quelques pas de la station de train : c'est un avantage certain, puisqu'encore plus proche du premier médecin, sur un chemin que nous connaissons bien Romane et moi, et à proximité de mes commerces habituels.
Arrivés à l'adresse indiquée, j'ai hésité : une porte assez glauque, rien d'écrit en romanji, aucun symbôle, qui ne me permette d'être sûre qu'il s'agit bien d'un cabinet de pédiatrie. J'ouvre la porte quand même et, horreur !, un escalier de 20 hautes marches sans rien qui me permette de garer la poussette au rez de chaussée, ni à l'intérieur, ni à l'exterieur... C'est bien là pourtant, et je n'ai pas envie de changer mes plans : petit Dorian a les yeux qui pleurent et qui collent, je veux le soulager... Par bonheur, Romane est fort disciplinée et monte seule le grand escalier pendant que je prends la poussette à bras le corps. On nous reçoit de suite et là encore Romane fait preuve d'une grande sagesse en s'asseyant sur la banquette que je lui indique : de toute la visite elle sera très calme.
Le cabinet est tout petit, 15 m2 tout au plus. Un recoin renferme le guichet d'accueil et la pharmacie. Ici, le médecin et son assistante, personne d'autre. L'endroit est vieillot et poussiéreux dans les recoins : là je suis étonnée, ça ne colle pas à l'image que je m'étais faite du Japon médical . Mais je remarque tout de suite une table spéciale permettant de peser et mesurer les bébés : au moins ici, j'aurais une idée claire de la croissance de mon petit loup. Le médecin est une femme d'une cinquantaine d'années, très avenante et qui prends le temps d'examiner Dorian et de m'expliquer ce qui ne va pas (contrairement à l'autre médecin). Son anglais est hésitant, mais cela me suffit : je sais déjà qu'il s'agit d'une rhinite violente, je ne suis pas si inquiète. Elle me précise bien qu'il ne s'agit ni de bronchite, ni de pneumonie ou autre, elle est rassurante.  Elle me prescrit un collyre pour les yeux de Dorian, ainsi qu'une préparation pour soigner la rhinite. Je fais examiner Romane également, car son rhume de cède pas, et lui fait prescrire à nouveau un médicament. Son assistante nous fournit directement les petits sachets : je n'aurais pas à me déplacer à la pharmacie. Et surtout, contrairement à l'autre médecin, elle inscrit les noms des molécules prescrites en anglais sur les pochettes : c'est quand même plus rassurant que de donner à son enfant une mixture dont on ne sait la composition...D'ailleurs ces petits sachets contiennent un mix de plusieurs molécules, et je trouve cela bien plus pratique que les innombrables flacons prescrits par les médecins français : au moins, je ne dois gérer qu'une seule prise par repas.
Romane ne sera pas repartie avec une plaquette d'autocollants, mais moi avec les mensurations du pti Mastard : 66 cm pour 7,250 kg et 43 cm de périmètre crânien. Dorian est descendu d'un cran dans les courbes (il était sur la plus haute courbe de croissance) : cela ne m'affole pas, sachant qu'un bébé allaité monte souvent en flèche les premières semaines
pour ensuite "tasser" sa croissance. Les "coordonnées" taille/pc/poids restent harmonieuses, j'imagine que c'est là l'essentiel.

Conclusion : environnement pas terrible, mais service bien meilleur (quoique rien ne m'empêche de demander au premier médecin d'être plus précis...). Vu l'importance de trouver un bon médecin, je tenterai un nouveau cabinet lorsque j'en aurai besoin. C'est ce que l'on appelle en anglais "shopping around".

Posté par FloaSingapour à 15:01 - Se soigner - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est vrai qu'il y a encore certains petits cabinets médicaux "sortis de derrière les fagots", antiques, avec un médecin plus que suspect, et pratiquement sans clientèle...

    Il y a du côté de chez moi un cabinet de gynécologie dans le style, qui fait aussi maternité, vu de l'extérieur on dirait une maison hantée, je me demande bien ce qui se passe dedans...brrrrr

    Mais ce sont souvent de vieux cabinets "de famille" qui ont vu passer plusieurs générations de médecins, là tu as eu de la chance, car la médecin qui vous a reçus n'était pas encore trop décrépie, certains ont nettement passé l'âge de la retraite...

    Sur Tokyo-Mamans tu devrais trouver des indications de bons pédiatres, non?

    Posté par Shizuka, 04 mars 2008 à 09:39
  • pas dans mon quartier...

    la plupart des Mamans sur Tokyo Mamans sont du coté d'Ichigaya/Iidabashi, le quartier français, et pour moi un médecin proche de chez moi c'est essentiel, donc je prospecte. Pour l'instant je ne suis pas mécontente : mes enfants sont bien soignés (Dorian va bcp mieux ce matin ouf !). Il me faut juste apprivoiser le problème du language qui m'empeche d'être complétement alerte sur les questions médicales. J'ai de la chance quand meme d'avoir des enfants plutot en bonne forme (pas d'allergie, pas d'eczema, pas de rgo...), sinon ca aurait été coton !

    Posté par Flo au Japon, 04 mars 2008 à 11:13
  • Shizu... tu viens en gros de decrire ma maison... (quoique plus le genre friche industrielle) J'ai propose 40 fois de repeindre la salle d'attente ou son bureau... beau papa a jamais accepte... C'est un pays ou la maintenance est une notion inconnue... curer une goutiere !? pourquoi faire, c'est sympa la piscine sur le toit a chaque averse.
    Cela dit le top du top c'est Meidai a Nagoya, avec ses zone en travaux d'immeuble a moitie detruit, tout rouille, sont immense antenne satellite C Band pointe dans le vide, ca a tout de l'ancienne base de missile sovietique a l'abandon. Pripyat c'est acceuillant en comparaison.


    Mais... le probleme au japon... c'est que ces vieux croutons sont en general les meilleurs docteurs que l'on puisse trouver. Forme a l'ancienne, toujours dans le metiers, ca veut dire qu'ils ont de l'experience. Ceux qui continus apres la retraite le font en general parce qu'ils n'ont rien d'autre a faire.

    Les nouveau docteurs... dans leur jolis cambinet hyper moderne avec assistantes en micro jupe ordinateur partout et ecran plasma dans la salle d'attente sont en general des babouins en veste blanche dont la famille a payer le diplome, mais serait plus pret a devenir commercial dans le secteur de l'automobile de luxe.

    Par contre, pour les dentistes c'est le contraire. Tu juge en general le gars a son equipement. Un jeune avec equipement moderne... tu peux pas juger, un vieux avec des bocaux en verre, seringue en bakelite assistante en decomposition: a fuire (le mien a l'heure actuelle, mais je cour pas assez vite semble t'il).
    Petit vieux avec un equipement digne de startrek: bingo, il est bon et a continue a s'interesser a l'evolution de son metier. (le mien avant... mais un jour a j'appelle pour prendre rencart l'assistante me dit sans aucun tact qu'il est mort la semaine derniere).

    Posté par Coligny, 07 mars 2008 à 20:34
  • Je m'excuse pour l'orthographe quasi criminel de mon precedent post. Je suis mauvais en general, mais a ce point la c'est plutot rare.

    Posté par Coligny, 07 mars 2008 à 20:35
  • pas grave pour l'orthographe

    le contenu est interessant. J'ai l'impression que les japonais préfèrent remplacer plutôt qu'entretenir. Et j'en ai vu des maisons proches de l'écroulement dans mon quartier bourgeois ! avec ca je flippe comme une malade à la moindre rayure sur mon parquet pour cause de caution à sauvegarder... pas le meme état d'esprit...
    tu bosses chez Audi ? lol

    Posté par Flo au Japon, 07 mars 2008 à 20:45
  • Nan... audi c'est juste ma pulsion de mort qui deborde. (20 mois que ces salete a ete feraillee et j'en fais encore des cauchemards)

    Techniquement parlant je suis pere a temps complet ou au foyer si tu preferes.

    Posté par Coligny, 08 mars 2008 à 12:51

Poster un commentaire