3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

24 juin 2008

Peut (beaucoup) mieux faire

satcUn petit miracle s'est produit ce soir a Paris : 5 de mes amies et moi, malgre nos plannings charges et nos boutchous, avons reussi a nous reunir pour aller voir ensemble Sex and the City au cinema. Et c'est surtout cela que je retiendrai de cette soiree, parmi les meilleurs souvenirs de cet ete europeen. Cote film en revanche, on repassera. Je ne l'attendais pas comme le Graal, mais j'avais pris soin de ne surtout pas lire les potins et de fermer les yeux a chaque photo publiee dans les magazines, en particulier d'outre Manche. Mon rendez vous avec Carrie Bradshaw en salle obscure etait ineluctable. Dommage qu'elle n'ait montre que son fantome enseveli sous des sacs Dior et Prada... ChronicArt et Liberation resument tres bien ma pensee sur ce film : mise en scene inexistante, rythme mollasson, scenario mielleux et hautement previsible, comediens decevants voire carrement mauvais.. et humour qui ne prends pas (heureusement que Charlotte Yorke attrape la turista, j'avais l'impression d'avoir change de film, mais j'ai bien ri). Mais il y a pire : si au debut on se rejouit de quelques scenes, quelques tenues (ahhh les robes de mariee ! ahhh le deballage de la garde robe de Carrie !), on est vite abasourdi par un degueulis de consumerisme bling bling (ah ? il parait que c'est tendance ?) enrobe de bons sentiments et d'atermoiements feminins bas de gamme. Oubliees les vraies questions posees par la serie a chaque episode, ou l'extraordinaire talent des stylistes ayant construit le personnage de Carrie, ce qui compte c'est d'en mettre le plus possible dans ces 2 heures (80 annonceurs dit on !) et de ne reprendre de la serie que le pathos. Je vais vous paraitre elitiste sur ce coup la, mais malheureusement je crois qu'une bonne partie du public feminin attendait cela : elles en ont eu pour leur argent, c'est certain.... Pourtant, le film aurait pu prendre meilleure tournure,  en n'oubliant pas que Carrie est ecrivain (fil rouge qui structure chaque episode de la serie), en donnant a Samantha une histoire moins basique (mais cette derniere semble avoir ete punie pour sa resistance a se joindre a la bande lors du montage du film...) ou simplement en donnant une vraie place aux hommes.  Du coup, je regrette de ne pas l'avoir vue en DVD a la maison, avec ces memes copines : au moins j'aurais pu bitcher dessus en direct live avec une coupe de champagne a la main, c'eut ete plus confortable.

Posté par FloaSingapour à 09:00 - Ca n'engage que moi - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Incroyable ! J'y suis allée moi aussi hier soir à 21h30 (on ne devait pas être dans la même salle... j'étais à l'UGC Gobelins) et j'avais "seulement" 2 copines avec moi !
    Je partage ton avis sur le film, j'avais aussi un peu l'impression que les personnages étaient "grossiers", dans le sens caricaturés, et je me suis peut être dit que cela permettait aux personnes qui ne connaissaient pas la série de se faire une idée de la personnalité de chaque protagonniste...
    Bref...

    Posté par Hélène, 24 juin 2008 à 20:50
  • Moi j'ai adore le film mais je suis subjective car j'ai tjs ete hard core fan du show a la tele donc j'attendais avec impatience le film et bien sur la fin est previsible mais quel plaisir de retrouver la bande, l'humour, etc.... Bref je le regarderai again en DVD, on est fan ou pas!!

    Posté par gigi, 03 juillet 2008 à 08:09
  • Bon, comme je savais que le film sortait bientôt, j'ai décidé de reprendre toute la série (6 saisons !!) et d'enchaîner sur le film.

    Résultat des courses, je suis en train de regarder la 5ème saison et je commence à m'essouffler. Et j'ai été voir les commentaires lors du tournage du film et les commentaires ont été plutôt décevants.
    De toute manière, cela m'étonnerai que j'aille au cinéma à Tokyo voir Sex in the city en jap, trop difficile. Alors, ce sera en DVD dans le salon car je veux tout de même le voir. Finalement, je suis fan sur les bords...

    Posté par catherine, 04 juillet 2008 à 09:07

Poster un commentaire