3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

11 novembre 2008

Himeji, "ze casteul" de la princesse japonaise

Après cette belle matinée au Horyu Ji, nous avons repris la route pour atteindre Himeji, un des rares châteaux forts de la période Edo reste intact après la seconde guerre mondiale. Ainsi, c'est ce château que l'on voit dans les feuilletons et films parlant de cette époque, comme Ran de Kurosawa. Pour motiver Romane, je lui ai explique que nous allions visiter le château de la princesse japonaise. Elle était encore plus contente lorsqu'elle a vu des affichettes représentant Hello Kitty en kimono devant le château. Malheureusement, je voulais lui en ramener une pour afficher dans sa chambre mais je n'en ai pas trouve en vente.
Nous avons eu la chance de bénéficier d'un service de guide gratuit en anglais : un jeune homme charmant et très patient avec nous qui devions driver la puce parmi les centaines de visiteurs en ce beau dimanche ensoleille. Lorsque nous l'avons présenté à Shin, Romane a tout de suite switche sur l'anglais, montrant du doigt l'édifice en s'écriant "ze casteul!". Il ne me semble pas lui avoir appris ce mot, cela doit venir de l'école.

P1010116

L'édifice est impressionnant de majesté, surtout pare de blanc ainsi (raison pour laquelle on l'appelle aussi le Heron). Le guide nous a explique qu'il y avait en gros deux couleurs de château, noir sur l'est de l'ile, blanc sur l'ouest. D'après lui le blanc signifierait aussi l'allégeance au shogun. Il nous a ensuite guide a travers cours et coursives jusqu'au donjon. L'approche de ce dernier est truffe d'impasses, destinées à désorienter l'adversaire. Le donjon lui même, construit de bois (ainsi les cuisines sont séparées pour éviter l'embrassement), n'était pas un lieu d'habitation mais de stockage de vivres, d'armes et bien sur de garnison. Comme en Europe, de nombreuses meurtrières et trappes permettaient de décocher flèches et pierres sur l'assaillant. Ici aussi on nous a parle d'huile bouillante... mais que ce mythe a la vie dure ! l'huile était bien trop précieuse pour être ainsi utilisée !
Dans le donjon, on se déchausse pour le gravir : les escaliers sont raides, oubliez la poussette. Nous avons tenu Dorian aux bras. Une écharpe aurait été confortable, mais moins pratique pour se passer le saucisson de l'un à l'autre. Un porte bébé dorsal n'aurait pas convenu, bébé se serait cogne la tête sur les plafonds à l'approche du palier. Arrives au sommet, c'était l'heure du gouter : dans un coin tranquille j'ai donne la tétée à Dorian, voila un lieu d'allaitement inédit ! Du haut du donjon, qui reste l'édifice le plus élevé de la ville, la vue est impressionnante : effectivement on voit les ennemis arriver de loin. Et c'est assez étonnant de voir depuis un édifice ancien la ville moderne en contrebas.

P1010123

P1010125

J'avoue ne pas avoir retenu grand chose des propos du guide, très occupée a driver Romane. Celle ci a été assez disciplinée, heureuse de pouvoir courir sur les beaux parquets de bois, et n'a pas montre de signe de fatigue a l'ascension. C'est sur une petite fille aussi énergique c'est crevant, mais c'est quand même pratique. En tout cas elle a bien mérité sa glace au chocolat une fois ressortis du château...

La nuit tombée, nous nous sommes rendus dans le business hôtel que nous avions réservé, pour avoir la désagréable surprise d'avoir une chambre "fumeur". Aucune autre chambre n'étant disponible, notre seule compensation a été un flacon de Febreze pour degager l'odeur. Super. Un conseil donc lorsque vous reservez un business hotel, pensez bien a preciser non fumeur. Nous avons dine de viande grillee par nos soins dans un "family restaurant" (pas le choix gastronomique, mais quand meme plus pratique pour les enfants) et nous avons roule un peu dans cette ville. C'etait samedi soir, de nombreux mariages avaient eu lieu car nous avons repere beaucoup de japonais ceremonieusement vetus et affubles de leur "goody bag" (les maries offrent des cadeaux en echange de l'enveloppe amenee par chaque invite). Nous sommes d'ailleurs passes devant des fausses chapelles enooooormes (je pense que c'est un truc de province, car je n'en ai pas vu a Tokyo), ca ressemblait un peu à Las Vegas ! dommage que j'ai laisse mon appareil photo à l'hotel....

Posté par FloaSingapour à 15:36 - Découvertes et insolite - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Euh...

    Le saucisson, c'est Dorian ???? Mais merci pour l'info, je dégainerai le sling fait maison... pour ma saucisse !

    Posté par LN, 11 novembre 2008 à 17:33
  • Et si quand j'y vais, je trouve THE Hello Kitty en kimono devant le château je lui enverrai l'affiche... à Singapour, promis !

    Posté par LN, 11 novembre 2008 à 17:35
  • Il a l'air de faire bon au Japon....

    Je vois que Romane porte encore les t-shirt Petit-Bâteau à rayures de l'automne dernier. C'est du solide ! Elle est toujours aussi ravissante ! quant au saucisson, il est de bonne composition !

    Posté par bigmammy, 12 novembre 2008 à 02:30
  • Le mode de portage le plus léger pour les visites: le filet tonga.

    Merci de me faire voyager grace à votre site.

    Posté par christellemars, 14 novembre 2008 à 06:27

Poster un commentaire