3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

22 septembre 2008

Kawagoe, la petite Edo

Il y a quelques jours, je vous faisais part de la requete d'une lectrice cherchant des promenades hors des sentiers battus. Et bien nous en avons fait une pas plus tard qu'hier, a Kawagoe. La ville est mentionnée dans le Petit futé ou dans le Rough  guide, mais pas dans le Lonely Planet. C'est dommage, elle mérite amplement qu'on s'y arrête une journée. Située au nord de Tokyo, dans la préfecture de Saitama, Kawagoe a conserve une trentaines de bâtiments anciens, pour certains construits au 18e siècle. Compte tenu des catastrophes naturelles fréquentes au Japon, ainsi que du peu d'intérêt que port(ai?)ent les Japonais a la préservation de leur architecture, il est rare de trouver une telle concentration de patrimoine. Nombre de ces bâtisses, maisons de marchands, boutiques pour la plupart, sont situées sur une artère commerçante (qui serait bien plus agreable si elle etait fermee a la circulation...) : on les appelle les Kurazukuri, maison d'argile résistantes au feu, et généralisées apres l'incendie de 1893. (désolée, photos vraiment pas terribles, pour cause de temps pourri!)

CIMG3716

CIMG3706

CIMG3691

Il y a aussi quelques bâtiments en pierre, comme on en voit peu a Tokyo...

CIMG3712


On peut aussi y admirer une tour de guet, Toki no Kane, la tour du temps, reconstruite après le grand incendie et sonnant sa cloche 4 fois par jour : elle servait en particulier a repérer les débuts d'incendie.

CIMG3692

Kawagoe est aussi réputée pour une petite rue truffée de pâtissiers, et en particulier pour ses douceurs a la patate douce. Moi ce que j'adore c'est voir les artisans a l'œuvre... comment ne pas craquer ? (ci dessous, des gauffres aux haricots rouges, slurp)

CIMG3697


En fait, juste avant, nous avions craque pour des vrais desserts dans un salon de thé... malgre les 20 degres dehors j'avais craque pour ces fameux granites. Ouaip, moi j'aime bien prendre les japonais a contre pied ;o)

CIMG3679
par contre, je n'arrive toujours pas a identifier précisément ce qu'est la poudre beige servie avec : je pensais que c'etait du sesame, mais ce n'est pas si parfume que cela...En tout cas, c'était super bon :o)

Malgre la pluie, et mon rhume ce fut une ballade très agréable. Je recommande en particulier de se procurer le dépliant présentant les maisons a voir : pour une fois, les descriptifs sont assez rigolos et donnent envie de rentrer dans toutes les échoppes.
Seul bemol a cette journee : la ville est située a 45 km, il nous a fallu 1h30 pour l'atteindre et .... 3h pour rentrer ! la partie autoroutière a 18h etait bondee de chez bondee.... Le train (depuis Ikebukuro) est donc nettement plus pratique.

Posté par FloaSingapour à 14:59 - Découvertes et insolite - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    La poudre beige c'est du Le kinako qui est une poudre de soja grillé et j'en suis fan. il existe un dessert qui est du riz fourré au azuki et roulé dans le kinako si jamais vous en trouvez essayez le.

    Posté par Melusine, 23 septembre 2008 à 20:02
  • merci! je pensais justement y faire un petit tour prochainement... cette sortie est mentionnee dans le Time Out Tokyo!

    Posté par Bettina, 24 septembre 2008 à 06:49
  • Mme grain de sel

    Comme d'hab. je ne peux m'empêcher de répondre à ta question sur la mystérieuse 'poudre beige'
    il s'agit de 'kinako' ou poudre de haricots de soja grillés

    Posté par Baiya, 24 septembre 2008 à 19:56

Poster un commentaire