3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

17 août 2008

Hanabi

Et bien l'on peut dire que ce retour à Tokyo se fait sur les chapeaux de roues : non seulement, je m'attèle à mes taches de femme au foyer avec un entrain surprenant pour la moule que je suis, mais nous trouvons même le temps de profiter des événements estivaux de la mégapole.
Hier après midi, alors que je rangeais les valises tout en triant les vêtements des enfants (si si ! ceci dit, appliquant toujours ma politique d'un tiroir pour une garde robe, il faut bien sélectionner et mettre de cote tout vêtement trop petit ou inadéquat pour la saison), j'entendais à chaque nouvelle heure des explosions ressemblant à de gros pétards. Vers 17h, je me souviens qu'à l'été dans tout le Japon ont lieu des feux d'artifices, autrement dits hanabi, rendez vous incontournables pour les japonais de tous ages... et que celui de Setagaya a lieu dans la deuxième quinzaine d'Aout. Je google "setagaya fireworks 2008" et bingo : il a lieu justement ce jour là de 19h à 20h, et a lieu à 2 stations de train de chez nous, sur la riviere Tama ! Nicolas rentrant du sport a 18h, il nous rejoint directement à Futako Tamagawa.
Deja rien qu'en allant vers notre station de train, nous ressentions une excitation inhabituelle dans le quartier.  Certains commerces avaient sorti brochettes et croquettes à emporter, offrant au passage l'indispensable éventail publicitaire, les habitants allaient d'un pas presse vers la station pour beaucoup habilles en Yukata traditionnel.  Le train lui même était plein....

CIMG3353

CIMG3360

Romane avait vu les feux d'artifice de la cérémonie d'ouverture des JO, et était toute excitée elle aussi. Pour ma part, je craignais un peu que la foule et le bruit ne perturbent les enfants, mais il fallait bien tenter le coup. L'avantage au Japon est que la nuit tombe très tôt (18h30) et que les températures restent chaudes : rien à voir avec le feu d'artifice du 14 juillet sur la plage de la Gueriniere, à 22h, dans le froid et le sable. Les conditions etaient donc tout a fait acceptables, notamment pour un bebe de 9 mois. Il fallait juste bien prevoir les lingettes à la citronelle pour eviter que les moustiques ne fassent de notre gras un festin...
A Futako Tamagawa, l'organisation et la présence policière étaient dignes d'une rencontre OM-PSG. La compagnie de trains avait mis en place des portillons à passage rapide pour gérer les flux sortants, des agents postes à 1 mètre d'intervalle (sans rire) et munis de mégaphones drivaient la foule vers la sortie...

CIMG3356

CIMG3357

CIMG3359

Nicolas avait pris Romane sur ses épaules : un policier nous fit comprendre que ce n'était pas secure ! De même, des que nous avons pu voir correctement les feux d'artifice nous nous sommes arrêtés... mais on nous a demande de circuler... nous fumes les seuls à devoir nous mouvoir... était ce une façon de nous enjoindre a trouver un meilleur point de vue ?
Le trajet jusqu'au bord de la rivière étant laisse aux piétons, nous avons en fait vu le spectacle en marchant, ce qui a très bien convenu a Romane et Dorian. Le feu d'artifice a dure une bonne heure, et la mairie n'a pas lésiné sur les moyens pour impressionner les résidents. Ci dessous une photo récupérée sur Flickr, mon appareil ne me permettant pas de capter aussi bien les rosaces... pour autant nombre de spectateurs avaient dégainé le téléphone portable pour immortaliser le spectacle !

setagaya_fireworks_2
Photo par yamuhaton

Une surprise et déception : nous pensions pouvoir acheter victuailles et boissons sur les lieux, mais nous n'avons vu aucun stand ! même pas un vendeur ambulant... dommage, j'aurais bien dégusté une petite Ebisu en voyant ce spectacle magnifique ;o)
Retour au bercail à 21h (nous avons devance la foule, n'attendant pas la toute fin du feu d'artifice pour rentrer), marmaille couchée facilement et traditionnel repas de sushis du week end. Nous espérions que cette sortie fatiguerait suffisamment les enfants pour leur faire passer une nuit complète... ca ete le cas pour Dorian, mais pas pour sa grande sœur, réveillée à 3h30.
En tout cas, il s'en est fallu d'un cheveu pour que nous loupions l'evenement. Ouf ! L'an prochain, nous nous organiserons avec nos amis et prendrons de quoi satisfaire notre soif ;o)

Posté par FloaSingapour à 09:12 - Setagaya - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Génial ! ils te souhaitent la bienvenue chez toi !

    Posté par leterrieratokyo, 17 août 2008 à 21:43

Poster un commentaire