3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

10 avril 2008

Aventure autoroutière

Samedi nous avons profite de la présence de Pierre, un ami de Nicolas, pour nous lancer dans notre première virée touristique sur le sol Japonais. Visiter le pays en prenant notre temps est une des motivations principales de notre expatriation, motivation partagée par beaucoup de nos camarades français sur le sol Nippon. L'achat de la voiture était aussi motivé par nos envies d'excursions, car avec 2 enfants, nous nous imaginions mal nous transporter avec bagages dans les gares et aéroports japonais. Cette excursion était donc un test à plus d'un titre : comment allions nous rouler ? allions nous nous perdre? allions nous nous y retrouver financièrement ? comment les enfants allaient ils supporter le voyage? Pierre a fait les frais de notre esprit aventureux parce que ce n'est pas une petite escapade que nous lui avions concocté, mais la traversée du tiers d'Honshu : 500 km, direction Kyoto, et ce des le lendemain de son arrivée a Narita !
J'avais lu de ci de la que rouler en voiture n'était pas si facile : autoroutes chères, prises d'assaut le week end, police plutôt stricte... de quoi nous refroidir. Nous avions fait l'expérience fugace de l'autoroute sur la Daisen Kehin, et en particulier de la difficulté à en sortir ou à se repérer pour se démêler d'une erreur de pilotage. Ainsi, la veille j'avais préparé un bon pique nique, m'imaginant que peut être nous ne trouverions pas d'aire d'autoroute en chemin (oui oui, je le pensais vraiment !). Ce fut d'ailleurs l'occasion de préparer mes premiers onigiri, des boulettes de riz fourrées de poisson, de prune ou autres, et emballées d'une feuille de Nori, plat traditionnel des familles japonaises en vadrouille et en cas préféré des salary men : la transformation en maman japonaise est en marche ! En bonne fille et arrière petite fille de ma mère et de ma grand mère, je pressais Nicolas de nous réveiller très tôt, 5h du matin, pour un départ a 6h30 afin d'éviter la foule à la sortie de Tokyo. Mais son air de salarié épuisé par sa semaine a eu raison de ma motivation, et nous avons opté pour un départ à 8h.
Evidemment 8h se sont transformés en 9h30, et nous voila installés, Papa, Maman, invité, enfants et onigiris dans notre Mazda S Familia pour quelques heures de route. Le GPS heureusement a reconnu le numéro de téléphone de l'auberge dans laquelle nous avons réservé, nous n'avions plus qu'à suivre ses indications. Comme je l'avais pressenti, sortir de Tokyo pour rejoindre la Tomei Express way fut long, alors meme que nous habitons au sud ouest de Tokyo et vraiment pas loin de la Tomei. Plus angoissant etait le nombre de voitures sur cette autoroute : le rythme etait celui d'un retour de week end, pare choc contre pare choc, 30 km/h.

CIMG1982

Le GPS calculait l'heure d'arrivée estimée en fonction de la vitesse moyenne et nous annoncait une arrivee a 20h30 ! moi qui esperait encore que nous aurions une ou deux heures de jour en arrivant à Kyoto pour profiter de la ville, je me suis trouvée bien déconfite. D'autant que lors de notre voyage en 2006, j'avais fait le trajet en Shinkansen et constaté la continuite urbaine sur les trois quart du trajet : pour sur, s'il y a de la ville tout le long de cette autoroute, il y aura autant de trafic jusqu'a l'arrivée ! Je m'excusais deja aupres de Pierre pour la galere dans laquelle nous l'avions entrainé...Heureusement, cela n'a pas dure tant que cela et vers 11h nous avons pu rouler a 110 km/h, avec des pointes a 120/130. La vitesse est de toute facon limitee  a 100 km/h et il est plaisant de constater que les usagers la respectent. Quel plaisir d'ailleurs de ne pas voir filer devant soi des fous du volant mettant la vie des autres en danger !

CIMG1986Cote paysage, je pensais que nous serions enserrés dans des murs anti-bruit sur une grande partie du trajet, et bien je me suis trompée ! Rapidement ce sont les montagnes Nipponnes qui ont servi de décor a ce voyage,  beaucoup de cerisiers en fleur et pour quelques instants l'Ocean Pacifique. Qui dit montagne dit tunnels et il y en a beaucoup sur la route, au grand plaisir de Romane. Et qui dit montagne dit... Mont Fuji ! Nous l'avions loupé en 2006, mais cette fois ci, l'autoroute le contournant par le sud et avec un grand beau temps, nous avons pu profiter de ce cone quasi parfait pendant de longues minutes. Pas étonnant qu'il soit un symbole du Japon, il est imposant et imperial. J'ai pris une photo, mais pas exceptionnelle : au retour Pierre en a pris d'autres, mais malheureusement le Fuji était enveloppé dans un nuage étrange, la neige se confondant avec lui. Je vous les posterai plus tard.

CIMG1985

Sur le trajet nous voyons passer les villes tout est inscrit en kanji et romanji) : Hamamatsu, Nagoya...et un petit plaisir de bloggeuse à l'idée que je connais des gens dans ces villes si loin de notre hexagone.
Mais je sens que vous n'en pouvez plus d'attendre que je réponde à cette question essentielle à toute jeune maman : allais je trouver une aire d'autoroute décente sur ce trajet ? Et bien (rhaa quel suspense !!!) oui !!!! et plein même ! Le GPS nous les annonçait sur l'écran, sans que nous ayons à guetter les panneaux sur la route, ca c'est très pratique. Tres propres, bien séparées de la station essence (tant mieux, cela évite aux enfants d'inhaler des vapeurs d'essence...) et bien fournies, les stations d'autoroutes comprennent un combini, des stands de restauration (ramen ect...) et bien sur des petits coins bien propres. Plus etonnant cependant, un service de concierge ! Nous n'avons pas oser demander quels étaient les services fournis, nous imaginons par exemple des réservations d'hôtel...Je me demande si cela fonctionne 24h/24. J'imagine que cela doit être bien pratique quand on se trouve en galère pendant son voyage. Les employées étaient tirées à quatre épingles, comme si elle bossaient au Takashimaya de Ginza ! j'ai pris une petite vidéo pour vous montrer ....
(video Youtube, aire d'autoroute)
   
Et qu'est ce que Nicolas achète toujours sur l'autoroute ? des chewing gums... et un petit bloc de post it ?

CIMG1993
Non ! ce sont des papiers pour emballer son chewing gum une fois mâchouillé ! Il fallait y penser...

Les enfants ont très bien supporte le voyage : avec leur maman entre les deux sièges auto, c'est trop facile de réclamer des câlins et des histoires ("hein? tu veux que je te raconte pour la 22e fois Barbapapa ?"). Pendant que les garçons parlaient marchés et immobilier londonnien, j'en ai aussi profite pour apprendre mes cours de japonais... ya du boulot !

CIMG1984CIMG1988

Nous sommes finalement arrivés a destination a 18h30, en ayant traverse le nord de Kyoto et profité un peu de la Philosophers Walk (je crois !) dont les cerisiers étaient encore flamboyants. 9h de voyage certes, mais franchement pas désagreables. Au retour nous avons mis 1h de moins, l'arrivée sur Tokyo étant tres fluide.

Cout de l'opération? 9800 Y de péage pour chaque trajet (annoncés par le GPS aussi) et d'apres Nicolas 15 000 Yens d'essence, soit une addition totale de 35 000 Yens environ. Pas donné, mais à comparer au Shinkansen, le TGV nippon. Si j'ai bien compris leur grille tarifaire, chaque adulte aurait payé son aller retour entre 16 000 et 26 000 Y (selon le train choisi, le plus cher etant l'express) et ainsi meme au tarif le plus bas, et hors cout global de la voiture, pour trois adultes l'autoroute reste interessante, d'autant que nous n'avions pas à prendre les enfants sur les genoux, ni a gérer les nerfs de la demoiselle. Sur place, il etait bien pratique d'avoir sa propre voiture, les sites à voir etant dispersés autour de la ville.
Test réussi !

Voila pour l'épisode 1 de notre virée à Kyoto... à bientôt pour l'épisode 2 ;o)

Posté par FloaSingapour à 13:55 - Se deplacer - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Bravo pour cette virée très réussie, maintenant vous allez pouvoir vous lancer sans crainte dans toutes sortes d'excursions!

    Chez nous aussi nous sommes des amateurs d'excursions en voiture, comme tu le soulignes, avec des enfants et leurs bagages, c'est beaucoup plus pratique que de prendre le train, et on peut s'éloigner un peu des grands axes, et profiter de la belle campagne japonaise, ça repose bien du paysage urbain.

    Vous êtes passés tout près de chez nous, et vous avez pu constater qu'on est près de la mer! On est juste à mi-chemin entre Tokyo et Kyoto.

    Vous avez eu de la chance avec les cerisiers, car cette année ils ont duré plus longtemps que d'habitude, grâce aux températures fraîches pour la saison.

    J'attends avec impatience la suite du récit, et des photos!

    Posté par Shizuka, 10 avril 2008 à 14:32
  • Comme si on y était...

    ...Avec vous. Merci pour ce récit détaillé; ce voyage que j'ai fait dans le temps en voiture aussi m'a rappelé de beaux souvenirs, surtout le passage près du Fuji. J'attends aussi la suite.

    Posté par Azalees, 10 avril 2008 à 15:30
  • dur dur

    waouh, belle excursion! comme on n'a pas de voiture, on y va en train début juin...et avec les 2 enfants ! je raconterai tout ça ! autre sujet : j'ai des adresses shopping poupettes à Daikanyama, je jette un oeil aux sites et on voit ça ?

    Posté par LN, 10 avril 2008 à 16:50
  • Super trip

    Continuez, vous êtes sur la bonne voie pour devenir de parfaits nippons. Ce qui est épatant, c'est la facilité avec laquelle Romane s'adapte. Sa virée dans la station service, c'est comme sur nos autoroutes, dis !

    Avec amour, maman.

    Posté par bigmammy, 10 avril 2008 à 17:09
  • Moi aussi!

    C'est décidé je viens au Japon!

    Posté par Brice, 10 avril 2008 à 21:33

Poster un commentaire