3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

27 mars 2008

Les jours se suivent...

et ne se ressemblent pas ! Hier, la journée fut rude entre une Romane voulant laisser tomber les couches mais ne prenant pas le chemin des toilettes, et Dorian qui refusait tout net de faire la sieste et réclamait sans cesse le lait maternel. Aujourd'hui, les deux arsouilles furent d'une sagesse toute reposante. Peut être est ce parce que nous sommes sortis juste après le déjeuner ? Nous sommes en effet aller nous promener a Futako Tamagawa (le désormais célèbre centre commercial) pour y retrouver une amie et ses deux enfants. Mission du jour, acheter des Crocs pour Romane (et moi ! je vous en reparlerai) et des culottes Hello Kitty (la saga propreté est pleine de rebondissements...). C'est bien la première fois que je fais une sortie sans avoir a hausser le ton avec Romane : elle a été exemplaire, ou quasi, d'un bout a l'autre. La conjonction certainement de sa sagesse progressive et de mes capacités a bien la gérer. Il y a juste eu un moment ou elle s'est éloignée un peu trop alors que nous étions a l'étage Enfants du Takeshimaya... je l'ai laissée faire, histoire qu'elle se rende compte que je n'étais plus la et que cela lui fasse une petite leçon. Expérience risquée certes, mais réussie : 5 minutes plus tard elle était en larmes, une employée du magasin a ses cotes et moi de la récupérer en lui disant bien de ne jamais s'éloigner, car c'est comme cela qu'on perds sa maman. De ce moment, elle n'est plus jamais partie loin de moi. Autre réussite, mais cela je l'avais constate depuis longtemps : malgré les nombreuses tentations et quelques demandes timides, Romane ne fait jamais de caprice pour que je lui achète un jouet ou un gadget (il n'y a guère que sur la nourriture ou elle peut partir en vrille... c'est bien la fille de sa mère !). Elle prend l'objet, fait des yeux doux, je dis "non, repose le" et elle le repose. Pourvu que ça dure !
La clef en réalité c'est de toujours trouver une motivation ou une distraction a nos déplacements. Il faut avoir l'œil et l'envie d'amuser la donzelle. Au Japon quand même ce n'est pas bien difficile, il y a toujours quelque chose d'amusant. Par exemple les conducteurs de train, en uniforme, gantes et casquettes. Ça change de l'agent RATP en jean délavé et chemise froissée ! Et puis sur notre chemin il y a eu cet homme, habille en kimono et au chapeau pointu... c'est pour cet homme que ce billet entre dans la catégorie "Cekoidonc?"

080327_174709

Il tenait dans ses mains un bol en laque rempli de pièces : je me suis dit que l'amusement valait bien 100 Yens, que j'ai donne a Romane pour qu'elle lui dépose dans le bol. L'homme a sorti une sorte de lame et a prononce quelques paroles d'une voix un peu sévère et puis nous sommes repartis. Mais qu'est ce donc ? faisait il une quête pour une institution ou pour lui même ? L'habit a-t-il une signification ?
A vos claviers !
toujours pas trouve le moyen de mettre les accents rapidement sur mon qwerty... et comme mon cours de japonais va commencer, je poste de suite... pardonnez moi pour les fautes involontaires...

Posté par FloaSingapour à 20:22 - Cékoidonc ? - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Coucou Flo!

    C'est un moine mendiant et donc quand tu lui donnes une obole, il fait une prière.

    Posté par Baiya, 27 mars 2008 à 20:54
  • embellie méritée

    Bonsoir Flo, il semblerait que le bout du tunnel soit au rendez vous. J'ai presqu'envie de dire dans un norme tout à fait satisfaisante....l'âge de raison se date vers 6/7ans. J'ai hâte de venir partager votre quotidien et toutes ces ballades qui donne de l'intérêt à la tribu. Gros bisous et félicitations pour les résultats déjà obtenus

    Posté par MACHA, 28 mars 2008 à 03:48
  • c est un moine. Pour tes accents tu passe en clavier francais canadien.

    Posté par Chouka, 28 mars 2008 à 08:06
  • moine

    c est un moine, et quand tu lui donnes une piece il fait une priere. des fois il fait sonner une clochette.
    il y en a un a la sortie de la gare de Shinjuku, cote biccamera et un autre de temps en temps a celle de Kokubunji.

    Posté par Virginie, 28 mars 2008 à 12:09
  • Moine

    Au Japon, theoriquement ce sont les seuls a etre autorises a faire la quete. Ici, personne ne fait jamais la manche, meme les plus necessiteux (et il y en a! Apres l'eclatement de la bulle economique, les parcs japonais gratuits ont vu proliferer des "village" entiers en toile plastique bleu de homeless people).

    Posté par Berengere, 28 mars 2008 à 13:12
  • Le plus dur, après le sevrage...

    ...c'est l'apprentissage de la propreté. Pour toutes les trois, mes belles, cela a été très compliqué. Pour mes petits enfants aussi, surtout la propreté !
    Nous n'en avons malheureusement aucun souvenir, mais pour eux aussi, cela doit être très pénible. Ils voudraient bien faire comme les grands;;;mais ne maîtrisent pas leurs muscles...et au fait, le veulent-ils vraiment ? Rester bébé est si doux....

    Posté par bigmammy, 28 mars 2008 à 18:14
  • Ne m'abandonne pas...

    je ne veux pas être la dernière maman de poisson pas propre!

    Bravo pour ta patience et ta pédagogie, les résultats que tu as obtenus avec Romane sont stupéfiants. Cette pupuce avait connu beaucoup de perturbations dans sa courte vie, sans doute avait-elle "juste" besoin de repères et d'attention et tu les lui donnes avec brio.

    Bisous. Ju

    Posté par Juliette, 28 mars 2008 à 19:03
  • coucou!
    pour les accents, y'a simple:
    pour é par exemple tu tapes alt+1+3+0 (les chiffres du pavé numérique, je sais pas si ça marche avec les chiffres du haut), et quand tu relaches, tu a un "é".

    Pour les autres lettres, elles sont toutes entre 130 et 145...

    voilààààààà

    Posté par bibsa, 28 mars 2008 à 21:38
  • mes soupcons etaient donc fondes

    je me disais bien que c'etait un moine... mais je ne pensais pas que mendier etait interdit (quoique j'aurqis du le deduire toute seule)
    merci pour vos encouragements de divers ordres. La proprete est mon challenge du moment...

    Posté par Flo au Japon, 28 mars 2008 à 22:01

Poster un commentaire