3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

16 mars 2008

Autosatisfaction

brutHier en écrivant mon billet j'ai oublié ce que je voulais vous dire depuis plusieurs jours et que je réservais justement pour ce billet des 100 jours... pas de bol. Je me rattrape donc en ce dimanche tranquille... avant d'attaquer ce fameux dernier portant Ikea : Nicolas et moi sommes tres tres tres contents de notre nouvelle maison.
On l'appelle comme ça, même si nous partageons la bâtisse avec deux autres familles : nous les croisons rarement, nous les entendons à peine (pourvu qu'il en soit de même pour eux !), et notre tout petit jardin nous donne vraiment l'impression d'être dans une vraie maison. 85 m2 nous sont largement suffisants, même si la pièce à vivre pourrait être un peu mieux agencée. Ceci dit, moi qui voyait souvent dans les émissions anglaises de deco de larges cuisines, faisant office également de salle a manger, de mini salon et même salle de jeux pour les enfants, je perçois maintenant tout l'intérêt d'une telle configuration. Nos chambres ne sont certes pas très spacieuses, mais celle des enfants reste organisée et nous avons bien mis a profit ces grands placards qui au départ nous posaient problème.
Autre motif de satisfaction, et non des moindres, notre quartier. Comme disait T lors de sa visite jeudi : "ici on en voit du ciel bleu !". Et oui, nous sommes principalement entourés de résidences et villas à un seul étage, agrémentées de jardins : nous sommes bien dans Tokyo, mais l'environnement fait plus village que mégapole. La proximité de la station de métro est une bénédiction, pour nos déplacements mais aussi parce qu'elle concentre commerces et services, et comme je le disais en décembre, de plus grands centres commerciaux se trouvent à 10 minutes de train sur la Oimachi Line. Nous sommes aussi particulièrement contents d'etre dans un quartier réellement japonais. Non pas que nous voulions éviter la communeaute expat, bien au contraire, mais nous souhaitions vivre une vraie expérience tokyoite. De plus, ici nous évitons les prix trop élevés des commerces des quartiers chics habitues aux portefeuilles occidentaux. Ma seule inquietude était l'eloignement relatif de l'école de Romane, mais le bus nous a sauvé la mise, et aujourd'hui, meme si l'amener a l'ecole et la ramener à la maison me prennent 2h dans la journee, cela n'est pas un probleme majeur.
Après 2 années déprimantes dans le 17e arrondissement de Paris, je retrouve ce sentiment de satisfaction que j'avais lorsque je sortais de mon mews a Notting Hill et me retrouvais sur Portobello Road après quelques pas. Ce n'est certes pas aussi joli, ni aussi trendy, mais nous sommes heureux, et c'est le principal. Nicolas a su respecter un cahier des charges tendu : une maison si possible, avec un bout de jardin, de minimum 80 m2, a proximité d'une école internationale et a maximum 45 minutes de son bureau, et ce pour moins de 250 000 Yens par mois. Bravo a lui !
Pour fêter ces 100 jours, Nicolas et moi avons sorti le grand jeu : Roquefort et Guigal rose après notre poisson grille, puis en dessert du champagne Paul Dethune qui a ravi nos papilles. Il nous a été envoyé par une de mes fidèles lectrices, Sophie. Je vous invite d'ailleurs à visiter leur site web, très bien fait, mais mieux encore à le gouter, car la finesse de ses bulles et son parfum nous ont charmé. Ce champagne siérait tres bien à un mariage aoutien, qu'on se le dise !

Posté par FloaSingapour à 14:40 - S'installer - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Plaisir à lire...

    Quel plaisir de commencer la journée avec un article si enthousiaste et plein de satisfactions ! Ce quartier est vraiment agréable,c'est vrai que vous êtes très bien installés mais le plus important c'est peut-être votre regard positif et curieux sur tout votre environnement.

    Posté par azalees, 16 mars 2008 à 15:26
  • C'est une bonne chose!!

    Super important le cadre de vie surtout quand on est loin des siens !! C'est cool ca! Bizz

    Posté par Adele, 17 mars 2008 à 03:06

Poster un commentaire