3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

29 février 2008

Amour, amour, je t'aime tant....

Que faire quand on est incapable de sortir, incapable de jouer à la dinette ou manager un collage de gomettes, et qu'on a une poupette de 33 mois à occuper? j'ai trouvé une solution à ce problème difficile cet après midi... Nous avons regardé un dvd... oui mais pas n'importe lequel, pas un énième Dora ou Barbapapa, aux ritournelles propices aux envies de meurtre après 20 minutes de visionnage. J'ai choisi un film d'auteur, issu de ma précieuse dévédéthèque. Rien qu'en lisant le titre du billet, certains l'auront reconnu : il s'agit de Peau d'Âne, de Jacques Demy. Des rois, des princesses, des fées, des personnages colorés de bleu ou de rouge et surtout de belles chansons. Romane adooooooore les chansons, j'étais sûre que ça allait marcher. Ah quel plaisir de revoir pour la zillionième fois ce film, quel plaisir de chanter sur les musiques de Michel Legrand, quel plaisir de voir une Catherine Deneuve encore fraîche, un Jacques Perrin en jeune premier (acceptant même de porter des collants moule-*biiiiiiiiiip* à la mode Renaissance! si si jvous jure !), et un Jean Marais à la cinquantaine fringuante. Romane n'a pas suivi le film de façon continue, mais sur la fin elle était scotchée et a redemandé plusieurs fois la fameuse chanson du Cake d'Amour, ma préferée. Après je n'aurai qu'à m'en prendre qu'à moi même si elle me réclame à corps et à cris une robe de princesse "couleur de lune". Au moins ça ne sera pas une robe estampillée Mickeyland, c'est déjà ça. Hem, quand même, je suis une maman spéciale : elle commence à peine son oedipe que je lui mets sous le nez ce conte d'un papa souhaitant épouser sa propre fille. Je m'y prends tôt pour combattre ses pensées coupables quand même !
Rien que pour le plaisir, je vous invite à écouter cette fameuse chanson du Cake d'Amour...


Peau d'Ane - Le Cake d'Amour
envoyé par guy-paul
Mmmfff quand même, cette Peau d'Âne elle a bien de la chance de pouvoir se dédoubler pour lire la recette et faire le gâteau en même temps...

Posté par FloaSingapour à 20:17 - Bric à brac - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    oui et aussi...

    trop forte car elle cuisine avec une super robe et sans tablier et elle est niquel à l'arrivée !
    moi quand j'invite je m'habille toujours au dernier moment car je suis la reine des tâches !

    Posté par yotte, 29 février 2008 à 23:43
  • hum un plaisir simple

    Coucou Florence,
    J'aime aussi beaucoup le film Peau d'Ane, que mon papa nous avait fait découvrir (comme les péplums et les western seules occasion de faire une entorse à la règle pas de Télé, il y a école demain - jusqu'en seconde lol alors Ben Hur j'ai vu toutes les rediff' rien que pour regarder la TV le soir avec mes parents)
    Voilà tu fais remonter des souvenirs d'enfance...
    J'ai fais découvrir à Nathan La petite Taupe (le "Mickey" tchèque) et je suis bien contente qu'il aime
    des gros becs <- Ch'ti attitude...
    Mélanie

    Ahhhh une dernière chose ou une dernière question : Sais-tu pourquoi en argot les seins deviennent des roberts? tic tac tic tac...

    Posté par Mélanie, 01 mars 2008 à 00:20
  • Quel chef d'oeuvre!!

    Ca faisait super longtemps... que de bons souvenirs !! Tu as tres bon gout decidement !!

    Posté par Adele, 01 mars 2008 à 03:02
  • Moi j'ai vu le film au cinéma, en "real time", nananère! Un film de rêve, avec une princesse de rêve!

    Posté par Shizuka, 01 mars 2008 à 07:42
  • tu n'as pas froid aux yeux Shizu !

    tu nous rappelles ton age respectable lol

    Posté par Flo au Japon, 01 mars 2008 à 09:58
  • Même pas honte!

    Oui oui, j'avais 10 ans quand le film est sorti, et j'en ai gardé un souvenir ébloui! Bien sûr, je l'ai revu plusieurs fois après, et c'est amusant de voir comment notre façon de voir les choses change avec l'âge, par exemple à 10 ans je n'avais pas du tout saisi le côté "scabreux" du père qui souhaite épouser sa fille...Ni l'incongruité de l'hélicoptère, ni l'humour de certaines scènes (les dialogues entre les "adultes", Presle, Seyrig, etc...).

    Quand on relit certains contes de fées à l'âge adulte, on se demande s'ils sont vraiment "pour enfants".

    En tout cas dans ce film il n'y a pas de scènes traumatisantes, contrairement à certains Disney, la sorcière de Blanche-Neige et sa forêt hantée, par exemple...

    Posté par Shizuka, 01 mars 2008 à 10:22
  • d'ailleurs

    la fin est assez vague sur le mariage de Marais et Seryg ainsi que sur leur brouille. Moi aussi j'apprécie ces films à plusieurs couches...

    Posté par Flo au Japon, 01 mars 2008 à 11:03
  • Matin calme au Calfour; nous ouvrons ton blog pour y découvrir cette recette chantée du cake d'amour. Grand merci à toi qui nous a fait ce cadeau!

    Posté par claude, 01 mars 2008 à 17:30
  • merci de cet extrait

    je viens de le montrer a louise la cacounette et elle etait en transe ....elle a adoré biz

    Posté par sophie, 03 mars 2008 à 01:36

Poster un commentaire