3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

25 février 2008

Quelques mots sur Setagaya

tokyomap

400px_TokyoSpecialWardsMap
Depuis notre arrivée, je ne vous avais pas réellement présenté notre ville, Setagaya. Car il sagit bien d'une ville à part entière, composant avec 22 autres "tokubetsu-ku" ("arrondissements spéciaux"), la ville de Tokyo.
Sur la carte schématisée à gauche, Setagaya se trouve au sud-ouest de Tokyo. Nous sommes nous mêmes au sud de l'arrondissement, et donc à la périphérie de Tokyo (mais toujours dans Tokyo). Nicolas travaille dans Minato, à 40 minutes en transports en commun.
Avec plus de 800 000 habitants, Setagaya est l'arrondissement le plus peuplé de Tokyo. Sa superficie est de 58,08 km2 et sa densité de 13 960 personnes au km2.  C'est la même population que Marseille mais  pour une surface presque 5 fois moindre.
En 2007, la ville dénombre 10,9% 'enfants de moins de 15 ans, 71,6% entre 15 et 64 ans et 17,5% de personnes âgées de 65 ans et plus : comme partout au Japon, la population de Setagaya vieillit. On compte environ 15 000 étrangers (dont 300 français sur les 6500 que compte Tokyo), population qui a triplé en 35 ans, certainement depuis l'installation d'écoles internationales dans ce ku.
division_setagyaLe ku est lui même divisé en 5 districts : Setagaya, Kitazawa, Tamagawa (le nôtre), Kinuta et Karasuyama. C'est un arrondissement avant tout résidentiel, et aucun guide de ma connaissance ne mentionne d'attractions touristiques à voir. Elles ne manquent pas pourtant, cela fera l'objet d'un prochain billet.
Les premières populations se sont installées à Setagaya pendant la période paléolithique, il y a 30 000 ans. La première référence historique date du 14e siècle, pendant l'ère Kamakura : l'endroit a servi de champs de bataille entre les clans Kitami et Kumagai. Pendant l'ère Muromachi (1336-1573) Setagaya est devenu le territoire d'Oshu, gouverné par la famille Kira, pour passer ensuite entre les mains de la famille Odawara Hijo au XVIe siècle. C'est à cette époque que fut fondé le marché aux puces Boro-ichi, attraction annuelle à Setagaya. Pendant le shogunat Tokugawa, Setagaya intégra le domaine Hikone, et de larges infrastructures d'irrigation furent aménagées. Après le tremblement de terre de 1913, beaucoup vinrent se reloger à Setagaya, alors que des lignes ferroviaires étaient également construites : passant à 150 000 habitants en 1930 contre 40 000 en 1920, Setagaya est devenue une zone urbaine à part entière, progressivement intégrée administrativement à la ville de Tokyo entre 1932 et 1936.
Les symbôles de la ville de Setagaya sont :
marksetagaya_symbol
Logo officiel : stylisation du premier caractère de “Setagaya”() dans le centre d'un cercle symbolisant la paix.





onaga
L'oiseau Onaga, très courant dans la plaine du Kanto






sagiso
L'orchidée "Sagiso", signifiant en Japonais la plante Héron, car elle ressemble à un héron déployant ses ailes.






keyaki
L'orme de Siberie, "Keyaki", que l'on trouve fréquemment dans les parcs de Setagaya





A suivre...
(sources : Wikipédia, site officiel de la ville de Setagaya)

.

Posté par FloaSingapour à 15:02 - Setagaya - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    distance

    connaitrais tu la distance de l'est a l'ouest de Tokyo ...impossible d'avoir cette infos une fois là bas..personne ne savait ! moi je suis dans Minato ...biz

    Posté par sophie, 25 février 2008 à 19:25
  • 65 km ?

    c'est ce que je lis dans la fiche Wikipédia, mais ca manque de précision et Wikipédia n'est pas toujours fiable...
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tokyo

    Posté par Flo au Japon, 25 février 2008 à 20:58
  • superbe le keyaki !

    Litou qui se sent l'âme sylvestre (naaaaaaaaaan, pas l'Anne Sylvestre ;o)!) aujourd'hui

    Posté par litouli, 26 février 2008 à 14:48

Poster un commentaire