3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

16 décembre 2007

Les enfants sont à la sieste, j'écoute Europe 1

Internet aura vraiment changé la vie des Expats, je n'arrête pas de le dire et de m'enthousiasmer à ce sujet. J'ai préparé mon expatriation grace à Internet, j'ai déjà lié des connaissances et voila que tranquillement, chaque jour, j'écoute la matinale d'Europe 1 à l'heure où les enfants font la sieste. Grace à ma connection ADSL 100 Mb, le son est très bon, presque jamais interrompu. Tenez, là, j'écoute en ce moment même : une histoire de voisinage qui amène un jeune couple à détruire leur maison près de Tarbes, avé l'accent... Je sais aussi que vous avez très froid en ce moment en France, alors que nous pouvons encore prendre notre café en pull dehors. C'est un moment où je pense aussi à ma famille : la matinale d'Europe 1 c'est un incontournable de mes parents, et je sais que nous écoutons au même moment les mêmes informations. Il m'arrive aussi de regarder les journaux télévisés de TF1 ou France 2, histoire d'avoir les images également. Là aussi, pas d'interruption, qualité tout à fait correcte.
Côté actualité japonaise, je ne me vois pas vivre dans ce pays sans prendre connaissance des faits les plus importants. A Londres, je lisais régulièrement The Evening Standard. Ici, Nicolas me ramène chaque soir The International Herald Tribune, qui contient 6 pages de l'Asahi Shimbun traduites en anglais. J'apprends donc que les accidents de voiturettes pour personnes agées sont en croissance inquiétante, que les "kombini" , ces magasins 24h/24 se livrent une guerre  commerciale sans pitié ou bien que les geishas de Kyoto préparent la nouvelle année en rendant hommage à leurs professeurs. On retrouve ces mêmes pages sur le site Internet de l'Asahi. Je vais poursuivre mes recherches pour trouver un site web en anglais ou français parlant de l'actualité japonaise, car l'Asahi est un peu succint quand même. 

Et pour conclure, félicitations à Laure Manaudou qui remporte encore des médailles aux Championnats Européens malgré ses déboires transalpins. Le pari n'était pas évident à relever !

Posté par FloaSingapour à 06:52 - La France vue du Japon - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Quel suspens...

    Je ne me lasse pas de lire ta chronique, ma chérie. C'est passionnant....Ainsi je me sens proche de vous quatre et j'apprends une foule de choses sur le Japon. garde bien en mémoire tous ces posts. Dans quelques années, où que vous soyez, vous aurez un plaisir immense à les relire ! La vie est moins palpitante à Paris, encore que nous emmenons ce midi S. à déjeuner au Bistrot du Dôme. Ensuite, on va essayer d'aller au Carrousel du Louvre pour voir les dessins de Eiko Hanamura...Plein de bisous. Maman

    Posté par bigmammy, 16 décembre 2007 à 10:56
  • Et beh je trouve que parler anglais c'est un bel atout pour un expat en fait. C'est que moi je baragouine un peu alors lire le journal.... heeem

    Posté par Aurélie, 11 novembre 2008 à 05:43

Poster un commentaire