3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

05 novembre 2007

Kawai !

Le déclenchement de l’accouchement a du bon : j’ai pu planifier la pause des cours de Japonais, pour reprendre au mieux de ma forme cet après midi (autant que faire ce peut !). Akiko savait que la semaine dernière je ne serai pas du tout disponible. Ceci dit, en y réfléchissant, j’aurais pu la faire venir à la maternité, ca aurait été rigolo. Pendant cette pause, j’ai un peu travaillé mon japonais, mais pas autant que j’aurai voulu. J’ai réalisé mes petits cartons d’alphabet kata kana (qu’Akiko m’a vérifié et corrigé aujourd’hui), et revu du vocabulaire. Nicolas et moi comparons nos connaissances, juste une saine émulation entre époux. En salle de travail on a sorti les flash cards, mais l’excitation était trop grande… et ca été difficile d’ouvrir mon cahier de japonais à la maternité : ma voisine de chambre était trop sympa ;o)

 

Donc reprise aujourd’hui. Dorian me facilite bien la tâche en restant d’un calme olympien, il a même avancé d’une heure sa tétée (qui ces derniers jours tombait pile poil à l’heure du cours…) : après l’avoir présenté à Akiko, je commence le cours sereine. Mais trois quart d’heure après le début du cours je l’entends pleurer : il est tout mouillé (la faute à maman qui ne serre pas assez la couche !) . Ma maman le change et me l’apporte pour une rasade de lait supplémentaire. Heureusement que je n’ai aucune pudeur pour allaiter. J’ai peut être choquée Akiko, mais elle n’en a rien laissé paraître. Elle avait l’air plutôt contente de voir de plus près cet adorable boutchou (oui, je sais, ce commentaire est très très très partial). Nous continuons donc le cours, avec quelques adaptations de circonstance : « Dorian wa Pari de umare mashita » : Dorian est né à Paris, ce qui introduit la forme verbale au passé que nous n’avions pas encore vue.  Et j’apprends que le lait maternel se dit bo nyu, à savoir le lait de maman. Gyu nyu est le lait de vache « classique ». J’apprécie que le cours s’adapte au moment. La tétée terminée, Dorian retrouve son couffin et nous finissons le cours. Peut être aura-t-il retenu quelque chose ? en tout cas, moi je suis ravie de reprendre mon apprentissage !

Posté par FloaSingapour à 15:39 - Langue - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Ne t'inquiètes pas pour Akiko, au Japon, ce n'est pas considéré comme choquant d'allaiter quand on est avec quelqu'un, au contraire, c'est une preuve de confiance et d'intimité.

    Hier je suis allée voir une amie qui vient d'accoucher, et elle a allaité devant moi sans aucune gêne.

    Et puis comme tu le sais, le Japon est le pays où on trouve normal de se mettre nu avec de parfaits inconnus, dans tous les bains publics, que l'on trouve un peu partout, dans toutes les gammes (des plus simples aux plus sophistiqués).

    Posté par Shizuka, 06 novembre 2007 à 01:53
  • =)

    Je suis d'accord avec Shizuka =)!
    Quand j'y pense ça veut dire que Dorian mais aussi ta fille vont parler japonais!
    L'enfance est le meilleur moment pour apprendre une langue en tte simplicité!
    Ce serait merveilleux si même au retour vous cultiviez la seconde langue pour qu'ils ne l'oublient pas, ça pourrait faire un bon bagage professionnel ..
    Ok désolée je vois trop loin, je me tais xD!

    Posté par Yuran, 08 novembre 2007 à 18:56

Poster un commentaire