3 ans au Japon

La vie trépidante d'une Desperate Housewife à Tokyo.

16 octobre 2007

Nan sai desu ka? Watashi wa 32 sai desu.

Deuxieme leçon de japonais hier : j'y prends goût, tant mieux... même si je sais que je vais souffrir pendant de longs mois !

Akiko (et non pas Aikiko, j'avais mal compris son prénom, merci à Cable encore une fois ;o) ) est décidément une prof très agréable, même si j'ai été surprise d'apprendre qu'elle n'avait commencé le français que deux ans et demi auparavent. A priori j'apprend, c'est ce qui compte.

CIMG0865Elle a trouvé mon système de cartons pour apprendre l'alphabet ingénieux : l'idée est d'écrire d'un côté le caractère japonais au feutre épais, de l'autre la transcription en romanji (alphabet romain) et quelques notes complémentaires si nécessaires. On apprend ainsi les lettres en mémorisant chaque carton de bristol : on peut les emmener partout avec soi, dans le métro, dans le bus... J'ai utilisé cette méthode lorsque j'ai appris le sanskrit aux Langues Orientales. J'ai mémorisé mes premières lettres en compagnie de Romane, qui à ma grande suprise en a retenu quelques unes.  Akiko en a été soufflée... mais finalement à cet âge là les enfants sont des éponges, et cela ne m'étonnerait pas qu'elle soit en capacité d'apprendre bien plus vite que moi.

Sinon, nous avons abordé de nouveaux points de grammaire et de vocabulaire : cela reste simple mais cela me mets en jambes :

- Quelques professions, les étudiants/écoliers, les spécialités à l'université : je suis donc une "sengyô shuhu" (une mère au foyer).

- Demander et dire l'âge : Watashi wa 32 sai desu

- Demander et dire le nom d'une personne, où j'ai appris qu'au Japon on disait le nom de famille avant le prénom, et que mon nom de femme mariée serait nettement plus facile à prononcer pour les japonais, ce qui est l'exact inverse à la France.

- Apprendre à dire l'heure.

Pour vendredi prochain, je vais poursuivre l'apprentissage de l'hiragana et mémoriser les vocables liés à l'heure, ainsi que ceux vus pendant la leçon. Mine de rien, je ne chôme pas !

Posté par FloaSingapour à 12:11 - Langue - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Infos?

    Bonjour,
    J'ai lu ton blog et si j'ai bien compris tu pars t'expatrier 3 ans au Japon avec ton mari et vos 2 enfants. J'aimerais vivre la même situation. Je suis belge, mariée et j'ai une petite fille de 6 ans. J'ai appris qu'il y a un Lycée français à Tokyo, as tu plus d'infos sur ce sujet? Je voudrais également savoir si ton mari est parfaitement bilingue en français/japonais et comment il a procédé pour trouver tous ces appartements? Par le biais d'une agence? Enfin, comme toi, je suis curieuse et je me pose des tas de questions : ont ils du bon chocolat (ben voui, je suis belge), ont ils des frites (rebelote) et exigent ils que l'on travaille 12 heures par jour?
    Doit on travailler le week end? Je finis mes études en droit et j'apprends le japonais en autodidacte. Les chances de trouver un bon emploi au Japon me paraissent être plus élevées (en Wallonie la crise économique bat son plein).
    Qu'en penses tu?
    Je te souhaite en tous cas beaucoup de chance, beaucoup de joie et une merveilleuse venue au monde pour Miniboy!
    Que toute ta famille se porte comme un charme et que tes journées te soient douces...
    Laurie

    Posté par Laurie, 17 octobre 2007 à 10:06
  • Comme en Chine, le nom avant le prénom

    Posté par Aurélie, 10 novembre 2008 à 23:04

Poster un commentaire